La gazette m2m Ialto Rotating Header Image

Technologies de communication

Bluetooth Low Energy débarque !

Nous sommes peut-être en train d’assister à l’arrivée d’un futur grand standard des technologies de communication sans fil, à savoir Bluetooth 4.0 ou low energy.

D’où vient ce nouveau protocole Bluetooth ?

Grosso modo, il est la suite de feu Wibree, le protocole basse consommation développé il y a quelques années par Nokia.

À quoi il sert ?

À mettre en relation des équipements dont certains sont très pauvres en énergie disponible ; autrement dit, fonctionnant sur pile et le plus souvent de petites dimensions comme la montre Casio G-SHOCK GB-6900 ou le cardio fréquencemètre Blue HR.

Quels en sont les principales caractéristiques ?

  • Bande de fréquence : 2.400-2.4835 GHz, 40 canaux
  • Puissance d’émission max : +10 dBm (pas de classe comme dans les autres versions)
  • Débit max : 305 kb/s
  • Consommation moyenne sur an pour un clavier : 10 µA
  • Sécurité : chiffrement AES 128 bits
  • Charge utile des trames : 27 octets
  • Réseau « en étoile » uniquement

Quels équipements intègrent Bluetooth 4.0 ?

Toute la nouvelle gamme Apple : iPhone 4S, iPod Nano, iPad 3, Macbook…

Certains mobiles Android comme le Motorola RAZR, le HTC Endeavor.

Windows 8 intégrera une API BT 4.0.

Les composants  (CSR, Broadcom) qui équipent les mobiles sont compatibles avec Bluetooth 2.1/3.0 et Bluetooth Low Energy. On les appels « Smart Ready ». Les composants qui équipent les capteurs et autres dispositifs à faible énergie embarqués ne sont compatibles qu’avec Bluetooth 4.0 et sont appelés « Smart ».

Quelles sont les technologies concurrentes / alternatives ?

  • ZigBee : fonctionnellement plus sophistiquée mais aussi plus coûteuse et complexe à mettre en oeuvre ; principalement rencontrée dans le secteur « building automation ».
  • ANT (Dynastream Innovations Inc.) : principal concurrent de Bluetooth pour la connectivité mobile – device low energy.

Que fait Ialto dans ce domaine ?

Ialto développe des produits et des applications mobiles mettant en oeuvre Bluetooth 4.0, notamment avec les modules BLE112 de Bluegiga et les composants TI CC2540.

E2M directory, suite

La version anglaise est en ligne :

http://www.e2m-directory.com

N’hésitez pas à y inscrire votre entreprise et également à faire vos commentaires, suggestions de catégories, …

Un annuaire dédié au secteur M2M – Embedded – Mobile

Le web regorge d’annuaires de liens gratuits ou non, avec lien retour ou non mais rares sont ceux qui sont spécialisés sur un secteur.

Il y a peu, quelqu’un me faisait remarquer que l’innovation et les startups innovantes étaient parfois plus près qu’on ne le pensait ! Après réflexion, j’ai décidé de me lancer dans une nouvelle expérience web en lançant un annuaire gratuit, modéré, consacré au secteur qui m’intéresse, c’est à dire l’informatique embarquée, le machine to machine et les technologies mobiles :

Le système permettra également, à ceux qui le souhaitent, de diffuser leur actualité dans une rubrique « communiqués ». À ce jour, je n’ai pas une grande idée du travail de modération que cela pourra représenter mais il faudra bien filtrer les propositions fantaisistes, hors sujet ou mal présentée (orthographe, etc…).

Si vous passez par ici et que votre entreprise est dans ce domaine, n’hésitez pas à l’y inscrire !

http://www.e2m-directory.fr

Une start up française spécialiste des microgénérateurs

À la suite de mon dernier article au sujet de Zigbee et du « energy harvesting », on m’a signalé l’existence d’une société française de la région lyonnaise, appelée Arveni, spécialisée dans le développement de microgénérateurs destinés à remplacer les piles des équipements communiquant rarement comme le sont souvent les capteurs dans les réseaux de capteurs wireless.

Le site d’Arveni : http://www.arveni.fr/

En novembre dernier, Arveni a également présenté en novembre dernier la première télécommande infrarouge sans pile  !

Voir ici la vidéo de présentation et l’interview du fondateur d’Arveni.

Zigbee et energy harvesting

Jennic, le spécialiste des microcontrôleurs Wireless IEEE802.15.4 (Zigbee & 6lowpan) vient d’annoncer que son composant ultra basse consommation JN5148 était capable d’envoyer un message sur la seule énergie produite par l’appui sur un interrupteur.
En effet le budget énergie de 100 µJ correspond au 7 mA sous 2 volts pendant 7 ms nécessaires à la transmission d’un message Zigbee (7e-3 x 2x 7e-3 = 98e-6…).

enocean-buttonDans le domaine, il existe déjà les solutions Enocean qui ont démontré depuis quelques années déjà leur aptitude à remplacer des interrupteurs à fil. Ces produits restent cependant très limités en terme de capacité de communications, quelques états binaires mais pas de vrais messages porteurs de données arbitraires.

L’apport de la « compatibilité » avec un réseau Zigbee (et plus encore de 6lowpan également supporté par le composant Jennic) sera un atout certain dans le secteur « building automation ».

Le communiqué de presse de Jennic

Wi-Fi Direct, une alternative à Bluetooth ?

Wi-FiL’extension de la norme vient d’être officialisée par l’Alliance Wi-Fi. Ainsi dès l’année 2010, les équipements Wi-Fi pourront communiquer entre eux directement comme le font les mobiles et autres smartphones avec Bluetooth. L’évolution ne concernerait que la pile logicielle, le matériel étant lui déjà compatible pour ce nouveau mode de communication.
La grande nouveauté est donc la possibilité de communiquer sans passer par un point de référence « hot spot » ou routeur.
Reste à imaginer quels pourront être les impacts de cette nouvelle façon de concevoir le Wi-Fi dans le secteur m2m.
À suivre donc…

Séminaire NFC Cap’tronic

L’objet de ce séminaire technique est de fournir une information étendue sur la technologie NFC, ses applications et de présenter les aspects importants pour réussir sa mise en œuvre.

Il aura lieu à l’ESIGETEL à Avon (77).

Détails sur le site Cap’tronic.

Notez la tentative subliminale dans le titre de la page (Cap tonic) 😉

Des modules m2m qui communiquent par satellite

Smart satellite modem

Smart satellite modem

Pour palier les problèmes de couverture réseau des systèmes à base de technologies « mobiles » (SMS/GPRS/3G/HSDPA), le fournisseur de modules de communication Digi propose désormais des modules M2M qui sont en relation directe avec les satellites du réseau ORBCOMM.
L’apparition de cette technologie dans la gamme Digi fait suite au rachat de MobiApps en juillet dernier.
Ces produits intéresseront les entreprises dont les applications ne peuvent se permettre de dépendre de la couverture des opérateurs télécom ; applications critiques fixes ou sur véhicule, en zone isolée, en mer, etc…